jeudi, 21 mars 2019

Une relève agricole en détresse

Par Ricardo Codina

Lors de l'Assemblée générale de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) à Joliette aujourd'hui, le ministre de l'Agriculture du Québec, André Lamontagne, a rencontré une relève en détresse.

Le 2e vice-président de la FRAQ, Marc-Antoine Turcotte, s'est levé lors de la période de questions qui suivait la conférence ministre, rapporte La Terre de chez-nous dans un compte rendu de l'événement. Monsieur Turcotte a expliqué au ministre qu'il y a quelques jours un père de famille s'était enlevé la vie. Puis, il s'est adressé à ses membres : « J’invite les gens qui connaissent personnellement quelqu’un qui s’est suicidé à se lever ». Presque toute l'assistance s'est levée. Ému aux larmes, Monsieur Turcotte a demandé au ministre s'il pouvait aider la relève agricole du Québec en détresse et endeuillée.

Le ministre, ému, a pris un instant avant de dire qu'il ressentait la pression que vivait la relève agricole même si le dossier de l'aide psychologique aux producteurs était du ressort du ministère de la Santé. « La ministre de la Santé, Danielle McCann, est très sensibilisée à toute la question du soutien psychologique aux agriculteurs. Je suis aussi déterminé à faire en sorte que ce ministère puisse aider les producteurs. » Devant une telle démonstration, une scène aussi forte, difficile de ne pas se sentir interpellé. C'est toute une relève fort affectée, hypothéquée que l'on retrouve là, un danger qui menace la souveraineté alimentaire de la province.